Comment fonctionne une assurance habitation ?

En étant locataire ou propriétaire, vous avez très certainement entendu parler de l’assurance habitation. Mais en quoi consiste-t-elle exactement ? Est-elle obligatoire ? Que couvre-t-elle et quel coût prévoir ? Des questions auxquelles nous vous proposons des éléments de réponse.

Le rôle de cette assurance 

Comme son nom l’indique, l’assurance habitation va servir à couvrir les risques inhérents au logement. Elle permettra une indemnisation en cas de sinistre dans ledit logement. Cette assurance est obligatoire pour les locataires ainsi que les co-propriétaires. Si elle ne l’est pas pour les propriétaires, elle reste vivement recommandée. Elle va permettre une protection du patrimoine familial et la plupart des contrats couvre les risques suivants :

  • Multirisques
  • Dommages aux biens
  • Responsabilité civile de l’assuré
  • Responsabilité civile « vie privée »

Il est possible de souscrire une assurance habitation auprès d’un assureur ou tout autre professionnel proposant ce type de service, comme une banque ou un courtier par exemple.

Que couvre l’assurance habitation ?

Avec un contrat multirisque (le plus fréquent), votre logement est couvert contre les sinistres tels que les incendies, les catastrophes naturelles, les dégâts des eaux, les gels de canalisations, mais aussi les actes de vandalisme et de cambriolage. Les lieux concernés sont celui où vit l’assuré, les clôtures, les dépendances, garages, caves et vérandas. En revanche, l’assurance multirisque couvre rarement les canalisations extérieures, les abris de jardins ou installations de loisirs. Les biens professionnels et véhicules ne sont pas non plus compris dans cette assurance habitation multirisque.
Les objets de valeur peuvent par contre être couverts selon les garanties du contrat d’assurance.

La responsabilité civile de l’assuré a pour rôle de pouvoir indemniser les tiers victimes des dommages non intentionnels causés par l’habitation de l’assuré (ex : incendie dans votre maison causant des dégâts à vos voisins).
Elle est à différencier de la responsabilité civile dite « vie privée » qui va, elle, non seulement vous couvrir, mais aussi les membres de votre foyer pour les sinistres causés à un tiers. Ces sinistres peuvent être d’ordre matériel ou corporel.

Le coût de l’assurance habitation

Ce coût varie selon de nombreux critères. Il va d’abord dépendre du lieu de l’habitation couverte. On estime par exemple qu’un logement dans les Hauts de France ou en Normandie sera moins cher à assurer qu’en région Provence Alpes Côte d’Azur ou en Île-de-France. Les tarifs varient même selon la commune concernée. Grenoble représenterait ainsi la grande ville où l’assurance habitation est la moins élevée et Nîmes la plus élevée (chiffres 2020).
Les autres critères qui vont déterminer le coût de l’assurance habitation vont être les suivants :

  • Profil de l’assuré (propriétaire, locataire)
  • Valeur du logement et des biens concernés
  • Caractéristiques et superficie du logement
  • Options supplémentaires auxquelles vous souhaitez souscrire (ex : prise en charge des objets de valeur, garantie réparation de l’électroménager, protection des panneaux solaires photovoltaïques, etc.)

Enfin, le coût mensuel de l’assurance habitation va être fonction de la formule que vous aurez choisie. Le prix, mais aussi le degré de couverture de celle-ci différera selon que vous ayez opté pour une assurance de base, intermédiaire ou maximale.